Notre processus

Connaissez-vous votre Microsoft Secure Score?

Le Secure Score est une mesure de la cybersécurité d’une entreprise calculée par Microsoft. Il se base sur le nombre d’actions recommandées adoptées par l’organisation. Plus le score est élevé, plus elle est protégée contre les cybermenaces. À titre d’exemple, la plupart des entreprises que nous rencontrons pour la première fois obtiennent un résultat d’environ 30% au premier test. De ce fait, ils sont extrêmement vulnérables aux menaces.

Au fil de notre collaboration avec nos clients, nous mettons en œuvre de plus en plus de mesures recommandées. Entre autres, il peut s’agir de la gestion des rôles des utilisateurs ou de l’adoption de l’authentification multifactorielle. D’autres éléments considérés sont la mise en place ou l’actualisation de logiciels de défense. À mesure que nous progressons, nos clients peuvent observer l’augmentation de leur score de sécurité.

Des résultats concrets

En effet, dans le cadre des projets de migration vers le cloud, des résultats impressionnants sont observables très rapidement. Dès la réussite du premier volet du projet, nos clients CM365 atteignent normalement un score de sécurité de 80%.

Enfin, cet outil est indépendant de notre firme informatique. Cela signifie que le Secure Score vous permet de vérifier nos performances et de nous rendre imputables des résultats.

Notre vision

Bâtir une culture de cybersécurité

Plusieurs firmes TI parlent de la cybersécurité en proposant des outils : antivirus, EDR, pare-feu et autres. Cependant, le temps où une organisation pouvait installer des antivirus et être protégée des menaces est depuis longtemps révolu. Effectivement, cette façon de faire ne prend pas en compte l’essor de l’intelligence artificielle et l’accélération de l’innovation en TI. Bien qu’il soit important de mettre en place des mesures de protection adéquate, il en faut plus pour être réellement sécuritaire. En fait, il faut plutôt penser à créer une culture de cybersécurité au sein de votre organisation. Pour y parvenir, chez Consultation M365, nous misons sur la résilience, la vigilance et la gouvernance.

Résilience
La résilience d’une infrastructure informatique est sa capacité à résister aux perturbations. Un système résilient peut continuer à fonctionner malgré les dérangements et se rétablir rapidement en cas d’interruption. Cela garantit la continuité des affaires. Pour renforcer la robustesse de votre système, nous concevons une infrastructure solide, la protégeons et assurons sa maintenance.
Nos services TI gérés
Vigilance
Saviez-vous que l’erreur humaine est responsable de 95 % des menaces à la cybersécurité? Le meilleur outil pour limiter ces risques est la vigilance. Elle comprend : une compréhension des risques, l’adoption des meilleures pratiques et la prudence face aux menaces. Pour l'atteindre, il faut fournir à vos employés toutes les informations nécessaires à l’adoption d’un comportement sécuritaire.
Notre programme de formation
Gouvernance
La gouvernance recouvre une saine gestion de votre informatique, des informations confidentielles et des risques au sein de l’organisation. Elle comprend la mise en place de procédures telles qu’un plan d’action en cas d’incident. Notamment, cet aspect de la cybersécurité permet de se conformer aux exigences réglementaires (Loi 25, RGPD, ISO 27001, etc.)
Nos experts à votre service
Previous slide
Next slide

Une cybersécurité par couches

Pour Consultation M365, la cybersécurité est un processus continu. Il vise à protéger toutes les composantes de votre architecture informatique contre les menaces internes et externes. Afin de cultiver la résilience de vos TI, nous mettons en place une défense par couches. Le concept consiste à combiner plusieurs solutions de protection de l’environnement numérique pour réduire la surface d’attaque et tout protéger. Puis, la superposition des couches de sécurité renforce la protection dont bénéficient vos actifs critiques et vos renseignements confidentiels.

Couches de protection
1
Première étape : les données

Essentiellement, la protection des données signifie assurer la sécurité des données lors de leur transfert et de leur stockage. Depuis l’adoption de la Loi 25, les entreprises sont responsables de la protection des renseignements personnels à leur disposition. Ils sont imputables en cas d’incident de confidentialité. Les risques d’amendes et les risques réputationnels liés à de tels incidents sont importants.

Deuxième étape : les points de terminaison

Pour sa part, la sécurité des terminaux concerne les points de terminaisons. Un point de terminaison est un ordinateur, une machine virtuelle ou tout autre dispositif se connectant au réseau.

Troisième étape : les applications

Ensuite, la sécurité des applications correspond à la mise en place de paramètres de sécurité et à la gestion des accès. Il peut s’agir des accès aux programmes ou ensembles logiciels utilisés par l’organisation dans le cadre de ses activités. Cette mesure vise à protéger votre entreprise des cyberattaques cherchant à accéder à votre écosystème informatique via les applications.

Quatrième étape : le réseau

La sécurité du réseau désigne la protection contre les intrusions et le contrôle des accès au réseau de l’organisation. Cette protection est primordiale en cas de télétravail puisque les demandes de connexion d’une organisation sont alors décentralisées. 

Cinquième étape : la formation

Enfin, la formation des employés vise à s’assurer de la compréhension des enjeux de sécurité par les utilisateurs. Afin d’y parvenir, il suffit d’instaurer un programme de formation adéquat. De cette façon, les membres de l’organisation participent activement à la protection de l’environnement numérique de l’organisation. Ainsi, ils limitent les risques d’interruption des activités, de pertes financières, d’atteinte à la réputation, etc. 

Protégez votre entreprise avec nos experts TI spécialisés en cybersécurité!